Salut les zamis ! Aujourd'hui on va voir que le cholestérol n'est pas notre ennemi et pourquoi on pense que c'est le cas.

C'est parti !

1. Qu'est-ce que le cholestérol ?

Le cholestérol est une molécule fascinante. Un cristal rigide qui est magnifique à regarder et qui est indispensable à notre vie.

La 1ère fonction du cholestérol est la structuration des cellules.

Le cholestérol est un élément qui constitue le squelette fondamental de la membrane de chacune de nos cellules.

Pas de cholestérol = fragilité des membranes = rupture des membranes = complications musculaires et cérébrales.

Mais son rôle ne s'arrête pas là.

Sa 2ème fonction est d'assurer la communication entre les cellules.

Notre organisme est composé d'une quantité hallucinantes de cellules qui doivent, pour fonctionner correctement, communiquer en permanence. Elles échangent en permanence entre elles des ordres, des besoins en fonction des nécessités.

Le cholestérol est le gardien des récepteurs qui permettent de communiquer. Il permet leur ancrage.

Pas de cholestérol = pas de communication intercellulaire.

3ème fonction: le cholestérol transporte les graisses.

Les graisses sont notre principal carburant et ne sont pas solubles dans l'eau du sang et il faut pouvoir les transporter jusqu'aux cellules. Il y a 2 types de transporteur: le glycérol qui accroche 3 molécules d'acide gras et qui devient le triglycéride et le cholestérol qui accroche, lui, un acide gras et qu'on appelle cholestérol estérifié.

Cette fonction de transporteur est essentielle, elle aussi, pour l'organisme puisque notre principal carburant étant la graisse il faut pouvoir transporter ce carburant.

Ces 3 fonctions que l'on vient de voir sont tout simplement primordiales et on peut se demander déjà comment se fait-il qu'une molécule aussi importante et indispensable à la vie ait pu être autant diabolisée ?

2. Pourquoi a-t-on peur du cholestérol ?

Dans les années 50 il y a eu, aux USA, une vague de maladies cardiaques et de nombreux hommes dans la force de l'âge ont succombé à des attaques. Il y avait un vent de panique dans la population. C'était un phénomène nouveau: les pères de ces hommes n'avaient pas connu ça.

Il y avait plusieurs théories pour expliquer cette hécatombe: pollution, carence en vitamines,...

Et là arrive Ancel Keys, chercheur à l'université du Minnesota, qui affirme que les graisses saturées sont les responsables de cette épidémie. Sa théorie est celle-ci: consommer bcp de graisses saturées font monter le taux de cholestérol dans le sang et ce cholestérol finit par boucher les artères et provoquer des crises cardiaques. CQFD: l'affaire est pliée.

Keys avance cette hypothèse et les chercheurs commencent à la tester. Sauf qu'elle est déjà quasiment validée et pour l'ensemble de la communauté scientifique de l'époque il faut juste confirmer l'hypothèse. Un simple détail.

Keys effectue alors une 1ère étude pour démontrer que sa théorie est bonne malheureusement il sera vite contredit par des statisticiens qui lui font remarquer qu'il a volontairement écarté les résultats de certains pays qui ne collaient pas avec sa théorie.

Ancel Keys lance alors en 1958 une nouvelle étude de grande envergure: la 7 country study. Dont j'ai vanté les résultats il y a quelques années dans une vidéo. Comme quoi on peut tous se faire manipuler: restons humbles.

Donc Ancel Keys part sur le terrain de 7 pays: Grèce, Yougoslavie, Italie, Pays-bas, Finlande, USA et Japon. Il va faire un lien statistique entre les graisses, le taux de cholestérol et le risque cardio-vasculaire des populations. Et cette étude valide l'hypothèse d'Ancel Keys.

Mais il y a un petit détail qui a son importance: Ancel Keys avait soigneusement choisi ces pays là en sachant très bien que ça allait dans son sens. En réalité de nombreux pays, à cette époque, invalident sa théorie et notamment la France dont les habitants ont un taux de cholestérol élevé mais ne connaissent pas cette épidémie d'attaques cardiovasculaires.

C'est une vaste arnaque.

On apprendra plus tard qu'Ancel Keys était payé par un lobby d'une puissance bien plus grande que celui de la viande: le lobby du sucre

3. Le consensus scientifique

Alors vous allez me dire: "oui mais t'es marrant y a quand même un consensus scientifique sur le sujet !!"

L'argument des naïfs et des moutons.

Oui et à un moment il y a eu un consensus sur le fait que la Terre était plate. Puis quand elle est devenue ronde il y avait consensus pour affirmer que le soleil tournait autour de la Terre.

Bref les consensus ne prouvent rien et ils ont une légère tendance à changer selon les avancées scientifiques.

En revanche la question c'est plutôt: y a-t-il des études qui démontent cette hypothèse ?

Et bien vous n'allez pas le croire mais il y en a et pas qu'un peu.

4. L'étude de Framingham

Prenons le cas de l'étude de Framingham qui a été menée à Framingham, d'où le nom de l'étude, et dont l'objectif était de suivre tous les habitants et d'analyser leurs activités et de chercher des liens entre l'alimentation notamment et la survenue Evènements cardio-vasculaires.

Cette étude a confirmé que le tabac, la sédentarité ou encore l'hypertension étaient des causes de maladies cardio-vasculaires malheureusement ils n'ont trouvé aucun lien entre le taux de cholestérol et les risques de maladie cardio-vasculaires.

Je cite le résultat de l'étude: "pour chaque baisse d'1mg par décilitre de cholestérol sanguin, on note une augmentation de 11% de la mortalité générale et de la mortalité cardio-vasculaire."

Mais je vous ai dit avant: il faut démontrer ce lien. Alors comment vont faire les investigateurs de framingham pour y arriver ?

Coup de hasard: c'est à cette époque là que l'on va réussir à identifier le LDL et HDL, 2 lipoprotéines qui permettent le transport du cholesterol. Puis, chance, ils vont remarquer que le HDL est associé avec une diminution du risque cardio-vasculaire, c'est pas énorme mais ça a le mérite d'être là.

Le HDL sera donc appelé le BON cholestérol et le LDL le MAUVAIS cholestérol.

Je vous invite vraiment à regarder le documentaire d'Arte sur le sujet. Vous comprendrez assez facilement qu'il y a de gros intérêts financiers d'ailleurs. 

5. L'incroyable étude sur le peuple Masaï

Cette étude vaut le détour et je vous invite à cliquer sur le lien ci-dessous:

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0368131964800417

Un groupe de 400 hommes Masaï, plus quelques femmes et enfants du Tanganyika, montre peu, ou pas de signe clinique ou chimique de l'athérosclérose. En dépit d'un régime prolongé contenant exclusivement de la viande et du lait, les hommes présentent des taux bas de cholestérol sérique et ne montrent aucun signe de cardiopathie artérioscléreuse. Les auteurs examinent les raisons de ce désaccord avec l'hypothèse populaire selon laquelle la consommation de graisses animales conduit à la maladie coronaire. Ils admettent la présence de mécanismes protecteurs, tels que l'absence de stress ou l'abondance d'exercices physiques. Ils sont amenés à conclure que les graisses de régime ne sont pas responsables de la maladie coronaire.

6. L'étude menée à Honolulu

Menée sur 3500 personnes à hawai, agées entre 71 et 93 ans, et dont les résultats sont assez hallucinants.

Le groupe qui a le taux de mortalité le plus élevé est celui qui le taux de cholestérol le plus bas.

Les gars finissent l'étude ainsi: "Nous n'avons pas pu expliquer nos résultats. Ces données jettent un doute sur la justification scientifique de l'abaissement du cholestérol à de très faibles concentrations (<4,65 mmol / L) chez les personnes âgées."

7. Taux de LDL et mortalité

Voici une analyse de plusieurs études sur le taux de LDL, mauvais cholestérol, qui est censé augmenter les risques de maladies cardiovasculaires (MCV). Les scientifiques ont analysé 19 études comportant 68000 individus de plus de 60 ans.

Non seulement ils n'ont trouvé aucun lien entre fort taux de LDL et MCV mais ils ont même trouvé l'inverse. Plus le taux était bas plus la mortalité augmentait.

Je cite: "Notre analyse a montré soit un manque d'association, soit une association inverse entre le LDL-C et la mortalité toutes causes confondues et CV."

Et ils concluent: "l'hypothèse du cholestérol semble être en conflit avec la plupart des critères de causalité de Bradford Hill, en raison de son manque de consistance et de cohérence."

Les critères de Bradford Hill, aussi connus sous le nom de critères de Hill pour la causalité, sont un groupe de conditions minimales pour fournir une preuve adéquate d'une relation causale entre deux évènements. Car corrélation n'est pas causalité.

Voilà voilà...

https://bmjopen.bmj.com/content/6/6/e010401

8. Etude menée sur 42 pays européens 

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5040825/

Je traduis la conclusion: "Nos résultats ne soutiennent pas l'association entre les MCV et les graisses saturées, qui fait toujours partie des directives diététiques officielles. Au lieu de cela, ils sont d'accord avec les données accumulées à partir d'études récentes qui établissent un lien entre le risque de MCV et l'indice glycémique élevé / la charge des régimes à base de glucides. En l'absence de toute preuve scientifique établissant un lien entre les graisses saturées et les MCV, ces résultats montrent que les recommandations alimentaires actuelles concernant les MCV devraient être sérieusement reconsidérées."



Tags


Cela peut aussi te plaire...

4 Raisons de lâcher ton smartphone

Est-ce que manger de la viande donne le cancer ?

  • Il est vrai que je trouvais que tu te contredisait par rapport à tes premières videos, mais en faite tu évolue et tu est dans la recherche constante, c’est très bien je trouve, et merci de partager toutes ces véritées avec nous.

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    >